Derrière le Social Selling, le néant ?

Article publié dans le média Siècle Digital par David Benguigui, Social Media and Content Management Director Prodware.

Encore une énième tribune sur le social selling me direz-vous ? Je le confesse. Dans ce cas, pourquoi remettre les doigts dans la prise de ce buzz désormais mieux connu ? Parce qu’il m’a semblé pertinent de revenir sur ses promesses, d’indiquer quelques bonnes pratiques et de m’interroger sur son avenir. Voici les grandes lignes du menu que je vous propose. J’ose espérer qu’il sera digeste…

Le miroir aux alouettes

Fort d’une abondante littérature sur le sujet, le social selling peut se définir ainsi : l’ensemble des pratiques qui consistent à utiliser les réseaux sociaux professionnels pour le développement d’une activité commerciale. Comment ? En diffusant au bon endroit, au bon moment et, surtout, aux bonnes personnes des contenus qui vont prouver votre expertise, votre savoir-faire, démontrer la performance de votre solution. Un enjeu capital donc.

Jamie Shanks, fondateur de Sales4life et, accessoirement, gourou patenté du social selling aux Etats-Unis, estime d’ailleurs que dans 5 ans « faire du social selling sera aussi normal qu’envoyer un email ». Une manière de dire que le stade du buzzword est bien dépassé et que cette tendance lourde va sans doute bouleverser l’art de la prospection.

lire la suite de l’article