Opinion | Un marketing qui (se) discute pour une relation plus proche de nos attentes

Article publié dans Les Echos par David Benguigui, Social Media and Content Management Director Prodware.

Combien d’emails inutiles ont encore atterri dans votre messagerie cette semaine ? Combien de fois vous sentez-vous presque envahi(e) par une publicité intrusive et omniprésente ? Même personnalisé, même “intelligent”, le marketing ne sait pas toujours bien s’adapter à nos besoins et à nos moments. S’il devenait vraiment conversationnel, nous lui indiquerions nous-mêmes nos tolérances et nos besoins.

Toutes les études sont formelles… Forrester récemment, Gartner encore une fois, et tant d’autres spécialistes : le marketing conversationnel ou le principe de placer la conversation entre la marque et son client au cœur du parcours d’achat en ligne est prêt. Il peut désormais transformer progressivement la relation client et soulager des consommateurs surpris d’être toujours autant sollicités en 2018, et parfois n’importe comment !

Deux indicateurs assez éloquents pour décrire l’état des lieux : le marché des chatbots devrait croître de 37 % d’ici 2021 (1), tandis qu’une étude prévoit un secteur CRM à 40 milliards de dollars d’ici la fin de l’année (2) ! Ce secteur est d’ailleurs le plus dynamique pour les logiciels. On anticipe d’ailleurs qu’il doublera de taille d’ici 2025…

Qu’allez-vous faire de toutes ces données ?

Concrètement, cette évolution va libérer beaucoup de temps et d’énergie, autant pour les marketeurs et professionnels que pour leurs cibles. Néanmoins, c’est avant tout une opportunité de choix : chacun pourra déterminer précisément, et quasiment en temps réel ce qu’il se sent prêt à recevoir et à donner comme informations. Le pari que nous faisons : une relation de confiance et de liberté augmentera les échanges !

lire la suite de l’article